Nous Contacter

CIDFF de l’Ain
100, place  Louis Blériot
01000 BOURG EN BRESSE

04 74 22 39 64

Le CIDFF vous accueille du lundi au vendredi de 9h à 12h00 et de 13h30 à 17h00
Le standard est fermé le mercredi après-midi ainsi que le vendredi après-midi.

Infos Pratiques

Votre CIDFF


Contactez-nous


Suivez-nous :

EDITO d’Annie Guilberteau Directrice générale du CNIDFF - Fédération nationale des CIDFF

07/03/2017

 


CSW - Défense des droits des  femmes.

Alors même que le Président des États-Unis d’Amérique vient d’interdire l’accès aux ressortissant•e•s de sept pays à majorité musulmane, Iran, Irak, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen, peut-on maintenir la 61e Commission de la condition des femmes (CSW) à New York ?
En effet, les femmes de ces pays ne pourront participer à la CSW, puisqu’elles seront interdites d’entrée et de séjour sur le territoire américain.

Rappelons que la CSW est le principal organe intergouvernemental mondial dédié exclusivement à la promotion de l’égalité des sexes et de l'autonomisation des femmes.

Cette décision politique de Donald Trump va bloquer toute possibilité de représentation à la CSW de ces sept pays dans lesquels les femmes sont particulièrement exposées aux inégalités, aux violences sexistes, aux difficultés d’accès à l’éducation.

Signalons par ailleurs, la décision inacceptable prise par Donald Trump et son Gouvernement de ne plus financer les ONG qui favorisent l’information sur l’IVG et plus généralement sur les droits reproductifs des filles et des femmes.

La Fédération nationale des CIDFF, à l’instar d’un certain nombre de personnalités et d’organisations, demande au Secrétaire général des Nations Unies, Monsieur António Guterres, et à Madame Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d’ONU femmes et Secrétaire générale adjointe des Nations Unies, que cette 61e édition de la CSW puisse se tenir au deuxième siège de l’ONU, à Genève.

Par ailleurs, la Fédération nationale des CIDFF demande que la France — qui portait courageusement, un an plus tôt, à l’ONU, la défense du droit à l’avortement dans le monde —, participe activement, à la conférence « She decides » qui réunira gouvernements et ONG, le jeudi 2 mars prochain, à Bruxelles.

Annie Guilberteau
Directrice générale du CNIDFF - Fédération nationale des CIDFF

#SexismePasNotreGenre